Dscn0007 jpg

 

 J'ai grandi en Seine Saint Denis, et si j'avais joué petite à des jeux de société, dans ce département aux milles couleurs j'ai appris à jouer à connaître les gens, à m'enrichir d'une diversité culturelle. Je voulais transmettre aux gens le plaisir d'être ensemble, et de partager des moments conviviaux. Plutôt que de se tirer dans les pattes, pourquoi ne pas essayer de savoir en quoi être ensemble peut être un atout et non un frein ?

J'ai découvert le monde ludique à Rêves de Jeux, des centres de vacances unique en France où l'on joue du matin au soir. J'avais alors 18 ans et ce fût une révélation. J'ai continué mes études tout en étudiant le jeu, j'ai passé une licence en sciences de l'éducation, puis un diplôme d'éducatrice spécialisée.

Le jeu, je m'en servais tout le temps, partout où je travaillais, j'emmenais toujours un jeu avec moi. Dans les Maisons d'Enfants à Caractère Sociale, dans les Villages d'insertion pour Rroms, dans les lieux d'accueil parent-enfant, dans les instituts médico-éducatifs... Le jeu est un outil formidable qui relie les gens entre eux, et qui fait souvent ressortir des capacités enfouies, oubliées... Qui nous apprend  à vivre ensemble, à apprécier les autres pour leurs valeurs, à être soi, tout simplement.

J'ai aussi continué à faire de l'animation, et dans tous les centres de vacances où j'allais, le jeu me suivait ... Il se collait à moi, ne voulait plus me quitter... Les enfants jouaient, et je prenais un temps avec eux pour discuter du jeu, de ce qu'ils avaient découverts sur eux, ce qu'ils avaient aimé ou pas. Il y a des jeux que l'on n'aime pas, car ils ne nous ressemblent pas. Il faut du temps pour se connaître et savoir à quoi on aime jouer.

Arrivée en Alsace depuis deux ans, j'ai continué à faire du bénévolat à la ludothèque d'Horbourg-Whir, à animer les soirées juniors et adolescents, à y organiser une soirée enquête par an. Je me suis alors dit : le jeu, je veux en faire mon métier. Transmettre mon savoir à d'autres, pour que le jeu, ce formidable outil, se démocratise et devienne une pratique aussi courante que celle d'ouvrir un livre.

Alors si vous voulez vous aussi ouvrir une boîte de jeu avec moi, et vous enrichir de tout de ce qu'elle contient, ou d'enrichir vos proches, vos collègues, vos usagers, n'attendez plus, appelez moi !

DARTEIL Charlotte